Vous êtes ici : Caudissou » La couture ... » Pour adultes » Accessoires adultes » Mon sac du printemps : détails techniques

Mon sac du printemps : détails techniques

Hier soir, lorsque je vous ai présenté mon sac j’ai un peu beaucoup raconté ma vie, mais je ne suis pas rentrée dans les détails sur les caractéristiques dudit sac…

j’ai un peu plus de courage aujourd’hui, et j’ai pris le temps de refaire des photos à la pause déjeuner avec du vrai soleil pour éclairer, donc c’est parti!

 

Pour l’inspiration, je me suis promenée sur le net. J’ai trouvé de l’inspiration du côté des sacs de Céline, Nat et ninMarc Jacobs, Jerome Dreyfuss, … Au final, une tendance ressort (parmi d’autres): le sac trapèze.. mais dans l’autre sens. Le côté rigide c’est « has been » : 2011 parait-il… mais moi j’aime bien, et il est pour moi ce sac!

Inspiration

Ensuite, j’ai griffonné (je ne vous ferai pas l’outrage de vous montrer mes horrible gribouillis) : une poche là, une autre là, la forme comme ça, … et au final, pas grand chose à voir avec ce que j’avais dessiné!

Bein oui, entre le dessin et le patron ça paraissait à peu près cohérent, mais une fois que j’ai attaqué l’assemblage et bien ça n’a pas tout à fait pris la forme souhaitée… Mais c’est pas grave, c’est comme ça qu’il me plaît!

 

Je suis donc partie d’une forme trapèze (que j’aurais voulue arrondie en bas, mais je n’ai pas trouvé comment faire).

Bandoulière-Amovible

Pour le fond, j’ai pris l’idée sur un sac à moi, très rigide, de rajouter un fond qui remonte légèrement sur les côtés, me disant qu’ainsi ça devait ajouter en rigidité. C’est la cas, en revanche, c’est une des parties les plus horribles à coudre. Je m’explique: mon sac est en 4 pièces (en gros). Le fond (rectangulaire), un devant et un dos, et une pièce pour le haut du sac sur laquelle est fixée le zip. Comme il n’y a pas de pièce pour les cotés du sac comme vous l’auriez sur un sac Aubérie, on est obligé de fermer entièrement le corps du sac avant de rajouter ce deuxième fond décoratif. On rajoute à ça le fait que ce fond est rigidifié avec une cantonnière bien rigide (fixée avec des pieds de sac), le coudre sur le sac déjà monté n’est pas du plus simple surtout dans les 4 angles du sac.

Sac-Du-Printemps-Coté

Pour rigidifier le sac, j’ai également créé une triplure de sac en molleton rigide (type Jeffitex – au passage prix imbattable et qualité au top chez Mondial tissus).

La doublure inclus une poche zippée (super tuto pour ajouter une poche zippée avec finition parfaite chez Sacotin !), et de l’autre côté trois poches : une pour le portable, une pour le stylo qui veut toujours se perdre au fond du sac, et une autre pour ce qui aura besoin d’être rangé!

Au passage, vu que je parle des tutos de Sacotin, c’est bien dommage que je n’ai pas vu avant le tuto pour retourner les bandoulières, parce que cette fichue bandoulière a failli être une cause de divorce, mon mari bien intentionné ayant eu l’amabilité de vouloir m’aider je lui ai sournoisement refilé la bandoulière de 1m60 à retourner…

Et comme il m’a fait des trous dans mon joli tissu à moustaches, après s’être battu une bonne demi heure avec cette ******* bandoulière, j’ai fini par lui dire que la prochaine fois je me passerai de son aide… hum… Sympa la Caudissou hein?

Bon, peu de chance qu’il lise ceci mais la prochaine fois je lui filerai la cuillère en bois

Et le comble? Et bien j’ai oublié de la prendre en photo hier cette bandoulière amovible (et réglable)! Et oui!

 

Bandoulière-Sac_Printemps

L’extérieur du sac maintenant. Devant une grande poche aimantée (et pailletée – ma petite vendeuse préférée de chez Toto m’a dit qu’avant ils avaient du simili pailleté fushia et anthracite, si ça vous intéresse il en reste peut être par chez vous), bordée avec un biais dans le tissu à étoiles.

Au dos du sac, une poche zippée qui me sert à mettre mes clés: indispensable pour moi, le mousqueton dans le sac c’est bien mais moi la clé elle reste sur la porte ensuite, alors si je dois la remettre au mousqueton à chaque fois que je sors, elle va finir où? AU FOND DU SAC pardi! Donc une poche zippé, rien e que pour elle, en dehors du sac!

 

Et les côtés, parce que moi je les aime beaucoup beaucoup ces côtés: un peu de passepoil fluo et les boucles pour accrocher la bandoulière (elle aussi indispensable quand numéro 3 est dans les bras, et que la deuxième main porte un sac ou tient numéro 2 qui donne accessoirement la main à numéro 1…)

 Anses-PocheAimantée

Les anses… Elles sont jolies les anses nouées des sacs Céline… J’ai essayé, pas réussi… Par grave, j’ai gardé la forme au niveau des attaches. Le problème avec le simili, c’est que les bords ne sont pas jolis comme avec du cuir et qu’en plus on ne peut pas les laisser à cru. Du coup, je les ai doublées avec mon tissu fluo. Et rembourrées avec de la ouatine une fois en forme pour qu’elles soient le plus rondes possible. (Il doit exister un cordon méché exprès pour ça, mais je n’ai pas cherché…)

 

Dernier volet technique de ce sac, la fermeture! Pas envie d’un rabat, et besoin d’une fermeture éclair parce que ce n’est pas raisonnable pour moi un sac qui ne ferme pas… Le sac fait régulièrement des pirouettes (si si) et donc risque de se vider, et je n’ai pas constamment l’oeil dessus pour le surveiller, donc… fermeture éclair. J’aurais pu faire simple et hop : bord du sac devant sur un côté du zip, bord du sac dos sur l’autre bord du zip. Mais pourquoi faire simple?

J’ai un autre sac (pas rigide du tout celui là… Une grosse biasse comme l’appelle mon homme (si vous voulez une traduction, faites un appel en commentaire, je lui passerai le message!)… Et cette grosse biasse a une super fermeture avec le zip qui redescend sur chaque côté. Et moi j’ai voulu faire pareil… Et oui… J’en souffre encore…

On fixe le zip envers sur le devant de la doublure, après avoir fait des pinces à la doublure pour marquer les angles du sac. On prépare le morceau sur lequel se fixera le zip (simili doublé en coton.). On fixe ce morceau sur le sac (avant de mettre la triplure en molleton rigide, c’est déjà bien assez difficile comme cela). Et ensuite, après avoir entaillé le simili on coud le zip au simili. Et là, je ne sais même plus comment j’ai réussi à faire ça, et à ne pas coudre le reste du sac avec… Ça a marché je n’y touche plus.

 

Voilà, vous savez tout! A bientôt!!!

 

*****************************************

Bouquet du printemps

 (Il est pas beau le bouquet de printemps que mes trois hommes m’ont ramassé?! ♥)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 commentaires sur “Mon sac du printemps : détails techniques

  1. Ooooh comme ce sac est beau ! Les finitions sont nickel ! C’est du travail de pro ou je ne m’y connais pas :-) La forme est bien sympa et les tissus/simili que tu as choisis sont très chouettes. Moi qui ne suis pas fan du fluo en théorie, je trouve pourtant que c’est exactement ce qu’il fallait à ton sac ! Bravo pour ce beau boulot !

  2. Ton sac est magnifique, j’adore.Je comprends fort bien la difficulté à coudre le fond du sac. Ce n’est pas toujours évident avec les machines à coudre actuelles vu les épaisseurs qu’elles doivent absorber. Perso, je regrette d’avoir bazardé ma vieille machine qu’aucune surépaisseur ne rebutait.

  3. Bravo pour ce sac dont j’aime beaucoup les volumes. Il regorge de détails et cache beaucoup de travail. Bravo et aussi merci de ta visite chez les escargots et pour ton si gentil commentaire sur la pochette smockée.