Vous êtes ici : Caudissou » La couture ... » Pour les filles » Accessoires fille » Coudre un vrai cartable de CP #3 [Aspects techniques]

Coudre un vrai cartable de CP #3 [Aspects techniques]

Comme prévu lorsque je vous ai présenté le cartable de CP en photo il y a quelques jours, voici les détails de la fabrication, ainsi que le bilan:

Aspects techniques :

Le rabat

Pour ce rabat, rien de très nouveau:
J’ai superposé du plastique cristal pailleté (excellente qualité au passage, pas du genre toile cirée transparente qui casse à la couture, mais une super matière souple et solide!) par dessus mon simili cuir prune, avant de faire mon appliqué.
Etape plus longue et difficile que prévue, le fil avait envie de casser…
Et comme j’utilise la technique présentée ici pour éviter les aller-retours disgracieux, j’ai noué beaucoup beaucoup beaucouuuuuuuuuuuup de fils…))

Coudre-rabat-cartable
Pour le reste, en dessous du simili: entoilage rigide (mondial tissus), ouatine (pas indispensable avec le recul…), et doublure entoilée.

La poignée

poignée-cartable
La poignée est en cuir. Elle est fixée avec une couture en croix et des œillets. Pour rigidifier le support de la poignée, j’ai utilisé du plastique issu d’une ancienne pochette à rabats (bandelettes rouges sur la photo).

matériaux-poignée-cartable

Le dos en mousse

Le dos est constitué de 4 épaisseurs au total, dont 3 à l’extérieur:

  • du simili-cuir
  • du mesh 3D
  • de la mousse, coupée sans marge de couture

J’ai commencé par assembler le mesh sur le simili, envers contre endroit.

La mousse est ensuite glissée à l’intérieur, entre les deux épaisseurs.
J’ai ensuite dessiné une forme pour le matelassage et j’ai lancé le matelassage. Ce n’est pas le plus difficile à coudre. Un seul fil cassé et aucune aiguille de perdue dans cette étape!

Coudre-dos-rembourré-cartable

Les bretelles ergonomiques, confortables et réglables

Les bretelles sont faites en simili et mesh 3D avec comme pour le dos une épaisseur de mousse insérée à l’intérieur. Elles sont fixées au dos sous la sangle. La deuxième partie de la sangle est fixés en bas (côté) du cartable à l’aide d’un triangle en simili doublé. Les deux morceaux de sangles sont reliées grâce à la sangle de réglage.
Une bande réfléchissante est ajoutée sur les bretelles.

bretelles

Le compartiment intérieur

Pour cette partie, j’ai eu particulièrement besoin de jeter un œil sur les cartables du commerce. Sur les côtés, le compartiment intérieur est en fait cousu uniquement sur le haut. Cette partie du cartable n’a pas une forme rectangulaire comme on pourrait le penser au premier abord mais est un hexagone (rectangle avec les deux angles du bas coupés), de la largeur du cartable en haut, mais plus étroit que le fond du cartable en bas.

Couture-coté-compartiment-intérieur

On voit bien sur cette photo que la couture de côté ne va pas jusqu’au bas du cartable. Non seulement cela est plus facile à coudre, mais cela permet sans doute aussi de limiter les tensions sur les coutures à l’intérieur du cartable.

Les poches

Une poche zippée intérieure : Vous trouverez un super tuto, très clair sur le blog de Sacôtin

Poches-cartables
Une poche extérieure zippée (les finitions intérieures sont moyennes, mais le simili ne s’effiloche pas donc cela ne pose pas de problème majeur.)

poche-zippée
J’ai eu de l’aide toute la journée pendant l’assemblage du cartable: mon grand bonhomme voue une véritable passion envers les bouts de fils et autres mini découpes de tissu (il a nettoyé le sol de Toto Lyon et collectionne une boule de fils depuis… ). Et il a découvert les pieds de biche… qui se sont transformés le temps d’une journée en véritables engins BTP pour transporter des blocs de mousse! Tout un programme!

Les côtés et le fond

Cette partie est faite en deux morceaux reliés entre eux au niveau du milieu du fond. Par dessus j’ai fixé le tapis anti-dérapant. Et j’ai également ajouté de l’entoilage rigide.

Les surpiqures

J’ai usé et abusé des surpiqûres (comme toujours!): elles permettent d’avoir une meilleure finition, mais aussi une meilleure tenue et de solidifier les coutures, et le cartable aux endroits où la pression est la plus importante.

surpiqures-cartable

Bilan :

Les points positifs :

  • Le cartable a une bonne tenue au niveau du dos et des bretelles. C’est un objectif atteint.
  • Le poids: mon cartable pèse 1.06kg. Un poil trop lourd mais raisonnable, ce qui pourrait être nettement amélioré en utilisant de la toile au lieu du simili cuir, et en limitant l’usage de la ouatine.

Défauts :

  • La poignée:
    • Les attaches de la poignée ne sont pas assez raprochées, la poignée repose donc à plat sur le haut du cartable.
    • Le cuir de la poignée est trop souple, il a tendance à plisser au niveau des boucles à l’usage.
    • Le plastique que j’ai utilisé dessous la poignée n’est pas assez rigide. Du coup, le haut du cartable ne tient pas assez droit à mon goût (purement esthétique à priori…). Je cherche depuis quelque jours quel plastique utiliser, et finalement je viens de me rappeler que j’avais gardé une vielle sacoche au cas où… Je vais donc récupérer le plastique de cette sacoche et faire un essai. Si il se révèle concluant, j’éditerai le message.
  • Coté finition, j’aurais aimé mieux faire:
    A l’intérieur j’ai simplement passé le tout à la surjeteuse. C’était déjà très difficile à coudre en l’état, je n’ai pas réussi à ajouter un biais pour une meilleure finition. Le biais permet aussi une meilleure tenue, rendant les coutures plus nettes et plus marquées (pas possible de repasser des couture sur du simili au risque de le voir fondre…).
  • Le devant du cartable (sous le rabat) est trop gonflant et pas assez rigide à mon gout: il faudrait remplacer le molleton épais par de l’entoilage rigide.
  • L’attache : le fait qu’il n’y ait qu’une attache pour fermer le cartable à tendance à tirer et renforcer le manque de rigidité sur le haut du cartable. Deux points de fermetures auraient été mieux. Ou bien, un système de fermeture réglable, un peu comme sur les cartables Tann’s. Je vais peut être revoir cette partie là également…

Pour le reste, c’est à voir à l’usage: je vous tiendrai au courant au fur et à mesure du temps si des problèmes apparaissent!

Temps de fabrication:

4 jours (et nuits…) mais pas en journées complètes : deux loulous pour me tenir compagnie! J’ai également perdu beaucoup de temps à découdre et recoudre certaines parties, parce que je n’avais pas pensé correctement l’ordre d’assemblage des différentes pièces.

coût de revient

  • Simili cuir prune – 70cm – 7€
  • Simili cuir turquoise – 25cm – 2.5€
  • Doublure – 80cm – 5€
  • Vlieseline h250 – 1m – 4,5€
  • Entoilage rigide – 70cm – 3€
  • Mousse – 45x50cm – 2.45€ (le tapis, il m’en reste 1m)
  • Tapis antidérapant – 5.90€ (il me reste de quoi faire 3 cartables…)
  • Mesh 3D – 45cmx50cm – 7.90€ (ajouter 12€ de fdp depuis l’Allemagne pour le mesh, les sangles, passepoil, etc…)
  • Bande réfléchissante – 3€/m (il m’en reste 80cm)
  • Sangle 25mm – 2m – 1.80€
  • Sangle 40mm – 1m – 1.10€
  • Boucles de réglage autoblocantes – (récupérées sur ancien sac – on en trouve à 0.50€/pièce
  • Fermeture cartable – 2.90€
  • Passants métal pour poignée – récupérées sur ancien sac – on en trouve à 0.15€/pièce
  • Chutes de cuir – je vous conseille les lots de chez Déco Cuir, je me sers du même lot depuis des années pour mes appliqués et autre

TOTAL : 48.35€ + 12€ FDP, soit environ 60€ (+ 5 aiguilles…)
Sur cette somme, si je déduis ce qu’il me reste, et ce que je n’ai pas eu à acheter (récup), il m’est revenu à 50€.

Je vous laisse vous faire une opinion!

Je vous proposerai bientôt le tuto complet avec patron du cartable, le temps que je le rédige.
Bon week end!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 commentaires sur “Coudre un vrai cartable de CP #3 [Aspects techniques]

    1. Ce n’est pas un exercice facile, il faut avoir « un grain » pour se lancer je crois :-) Mais ça fait du bien les défis parfois! Et après on est fière de ce que l’on a fait.
      Et dans ce cas précis, il faut vraiment une bonne machine qui n’a peur de rien…
      Merci et bon week end!
      Claudie

  1. Déjà BRAVO pour le travail fourni, il est superbe!!!!!! J’ai bien lu le pour et le contre et finalement à chacun son choix, l’avantage du tien c’est qu’il est unique!!!
    Moi j’aurais juste une demande : La durée de vie???? En fait il faudrait que tu puisses nous faire une photo du cartable à la fin de l’année scolaire pour voir la résistance. Car au delà du prix si le cartable tient le coup plus d’un an moi je dis pourquoi pas (en faire un)???
    En tout cas encore bravo!!! Et merci pour le partage….

    1. Oui, je pensais bien vous tenir au courant de l’évolution du cartable dans le temps.
      Pour l’instant je ne suis pas trop inquiète vu que les cartables de l’année dernière, bien moins « costauds » au départ, sont encore en super état. Mais une petite photo en juin, permettra de voir ce qu’il est devenu! (ou avant si il ne tient pas jusque là…)
      Merci pour ta visite et bon week end!
      Claudie

  2. Bravo, il est magnifique.
    Qu’utilisez vous comme machine à coudre car j’ai moi même cousu des cartables pour mes enfants, mais j’avoue que quelquefois j’ai eu du mal avec les épaisseurs surtout au niveau des surpiqures. Bravo encore…

    1. Merci beaucoup!
      J’ai une très vieille machine (de 1972!), une Pfaff 1222. C’est son gros avantage: elle adore les épaisseurs (en revanche c’est la galère pour les tissus fins…). Mais dans le cas de ce cartable, même cette machine a eu du mal à tout passer…
      Bonne soirée
      Claudie

    1. Merci beaucoup! J’espère que le tuto à venir sera assez complet pour que chacun puisse au moins trouver quelques idées d’amélioration d’un cartable classique.
      Bonne journée
      Claudie

  3. Magnifique travail, j’ai vu que tu voulais faire le tuto avec le patron de ton incroyable cartable, la tu déjà poster quelques part? Je me lance pour ma grande qui a 6 ans mais j’ai vraiment pas ton expèrience alors j’ai besoin d’un peu plus d’aide pour me guidé.
    Je te remercie d’avance de ta réponse.

  4. Félicitations, ton cartable et super et en plus t’as réussi à faire des tutos, BRAVO.
    J’ai également passé mon été 2015 à faire un cartable pour ma fille, à l’époque je n’avais pas vu ton site alors je l’ai fais toute seule de mon côté, je suis fière du résultat mais ça m’a pris énormément de temps car tu as raison sur le fait que en plus de la motivation c’est surtout les capacités de la machine qui importe. J’ai dû tout au long de mon ouvrage trouver des astuces pour palier à la défaillance de ma MAC (brother innovi’s35).
    Mais tout comme toi le cartable a tenu le coup, en revanche j’ai trois enfants je suis pas certaine de recommencer l’aventure!!

    Merci pour ton partage

    1. Merci beaucoup, pour la visite et le « petit » mot!
      Moi aussi je disais que je ne recommencerais pas. Je me rappelle avoir eu mal au dos à force de tenir le cartable pour finir d’assembler le dessous et les côtés avec le dos. Sans parler des aiguilles et du fil cassé…
      Et pourtant j’ai récidivé!
      Et cette fois-ci ça s’est beaucoup mieux passé. Et j’ai même fait assez vite (deux jours et demi environ).

      Il ne faut jamais dire jamais :-)

      Bonne soirée
      Claudie